Atlas des gares marchables – chapitres 2 et 3 : PACA et Grand Est

Toujours à la recherche des endroits pour pratiquer de la marche à pied sans avoir à prendre la voiture, je continue mon tour de France des gares les plus marchables. Après AuRA, je rajoute cette fois-ci 2 chapitres d’un coup à mon atlas : la région PACA et la région Grand Est.

Mon objectif est, comme pour le premier chapitre, de développer une ressource pour me permettre de facilement identifier, parmi les près de 3000 gares, celles qui vont me proposer le meilleur réseau de sentiers et chemins dans un voisinage immédiat -2 km-.

La marche : les raisons d’une approche nationale, voire globale !

Le fait de pouvoir livrer 2 nouveaux chapitres régionaux à peine 48 heures après le premier, et avec quelques autres travaux en parallèle, tient à mon souhait de développer une méthode de calcul à l’échelle nationale, rapidement réplicable et produisant malgré tout des résultats pertinents.

C’est un parti-pris qui vient du postulat que l’univers de la marche est global. Malheureusement, parce que la marche est vue comme un moyen de locomotion pour faire de courtes distances, elle souffre d’être parfois uniquement considéré uniquement sous un angle hyper-local, alors que le « système marche » est, au contraire, plus mondialisé que le train ou la voiture (pas de problèmes d’homologation, de gabarits ferroviaires, de langue ou de certification des compétences : si on sait marcher dans un pays, on sait marcher dans tous les autres !)

Dit autrement, j’ai imaginé et fait mien le slogan :

Think global, walk local !

PACA : des pépites mais peu de gares championnes

La région PACA est une région avec, en termes de gares, des « pépites » très diversifiées : côtières, de montagne, avec ou sans dénivelé. C’est cependant une région très urbanisée, en particulier le long de la côte méditerranéenne.

Du coup, comme l’analyse privilégie les sentiers et chemins hors zones urbaines, seule une gare de la Côte d’Azur rentre dans mon palmarès. Beaucoup de gares de la Riviera, comme Antibes, sont au contraire tout en bas de classement tant les itinéraires piétons y sont rares,et ce malgré la beauté de la ligne.

Il n’est pas évident de penser que la gare la plus marchable de PACA serait Aix-Provence TGV. Pourtant, une fois les parkings artificialisés dépassés, on voit qu’elle se situe au milieu d’un vaste espace non urbanisé, avec un plan d’eau, le bassin de Realtor, dont le département loue « l’aquatique poésie ». A vous de juger si la proximité d’une autoroute et de quelques lignes haute tension disqualifie l’endroit.

No alt text provided for this image

Le chapitre PACA de l’Atlas est librement accessible ici.

No alt text provided for this image

Une cartographie sur umap du palmarès PACA est tout aussi librement disponible ici.

Grand Est : la région #1 de France des gares marchables

La Région Grand Est compte 349 gares sur 10 départements. Elle est exceptionnelle tant par la quantité que la qualité des gares « marchables », notamment du fait de sa morphologie et de son développement économique, qui s’est fait en partie le long de vallées étroites (la Moselle et ses affluents, les affluents du Rhin) desservies par le fer et aujourd’hui entourées de bois et de chemins.

Pour tenir compte de ce patrimoine exceptionnel, nous présentons donc dans cet atlas régional 5 « clusters » ou ensembles de gares très proches et fortement adaptées à la marche dans la Région, ainsi que 10 gares isolées mais également intéressantes du point de vue de la marche.

No alt text provided for this image

Le chapitre Grand Est de l’Atlas est librement accessible ici, dont les fameux « clus

No alt text provided for this image

Une cartographie sur umap du palmarès Grand Est est tout aussi librement disponible ici.