Le tourisme : un angle mort du MaaS ?

 

Les grands événements que sont la coupe du Monde de rugby en 2023 et les JO de Paris en 2024 vont-ils stimuler une réflexion sur le sujet du tourisme et de la mobilité numérique ?

Le MaaS, ou « mobility as a service » est désormais traduit par MAS, ou « mobilité par agrégation de services ». Quelle que soit la terminologie pour laquelle on opte, l’Observatoire du MaaS relève que les projets de MaaS se multiplient en France.

Dans ceux-ci, la priorité est en général donnée aux transports du quotidien. Mais les touristes et visiteurs représentent une population quantitativement et économiquement importante en France et dans certaines régions plus particulièrement.

Le rapport entre ces visiteurs et le MaaS a donc été exploré dans le récent rapport piloté par la FNTV, auquel The Mobility Heroes s’est étroitement associé.

La réalité est encore mitigée en termes de réalisations de MaaS répondant vraiment aux attentes des visiteurs. Ceci laisse potentiellement le champ libre aux GAFAM : face à ce constat, le rapport émet des préconisations de gouvernance et de réalisation concrète afin que les acteurs puissent faire émerger des solutions répondant aux enjeux d’accueil, de gestion des flux et de décarbonation du tourisme.

Le rapport a été publié en octobre 2022 et présenté au séminaire national de l’observatoire du MaaS, qui s’est tenu le 8 novembre dernier à La Défense.

A télécharger (gratuitement) et à lire (absolument) sur le site France Mobilités.