L’Île-de-France – région reine de l’atlas des gares marchables

La région Île-de-France, région la plus urbanisée de France, peut-elle être au podium des gares marchables, devant la dauphine Grand Est ? Avec 5 gares dans le top 10, 9 gares dans le top 20, et 29 gares dans le top 100, la domination de la région est incontestable.

Il y a sans doute trois raisons à cette position paradoxale

– La densité du réseau ferroviaire permet d’avoir une offre de points de départ foisonnants pour « attaquer » les zones de promenade. La forêt de Fontainebleau peut par exemple être accédée par une douzaine de gares sur deux lignes différentes.

– La manière dont la région parisienne s’est urbanisée a maximisé l’empiètement sur les zones agricoles, aujourd’hui relativement rares, mais a maintenu de nombreux massifs forestiers, y compris au cœur de zones de grande densité, qui ont bénéficié d’une protection remontant à l’ancien Régime.

– Les zones non urbanisées de la région sont très densément irriguées en sentiers, car elles ont souvent une fonction d’agrément plutôt que de production.

Lien vers la cartographie dynamique : http://u.osmfr.org/m/690247/

Lien vers l’atlas pour la région Île-de-France : atlas (PDF)

Lien vers les autres régions : Atlas des gares marchables